Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de bord de Gérard

Le Mont-Ventoux, par Bédoin

5 Août 2011 , Rédigé par Gerard BETTON Publié dans #Cyclisme

Cliquer sur Openrunner, en bas à gauche, pour ouvrir une nouvelle page


Vendredi 05 août 2011,

Après avoir consulté la météo hier soir,chaleur et léger vent du nord,
je me dis que, ce vendredi, c'est la bonne journée pour aller gravir le Géant de Provence.
Je vais le faire "a minima", c'est à dire me garer à Malaucène,
rejoindre Bedoin par le col de la Madeleine (448m) en échauffement (12 km),
monter au Ventoux et redescendre à Malaucène.

C'est à 7h50 que je démarre de Malaucène pour aller à Bedoin.
Cest à 8h30 que je suis sur la ligne de départ, matérialisée sur la route.
Je ne suis pas seul. Les cyclistes, surtout l'été, envahissent Bedoin pour s'attaquer au Mont-Chauve.
Jusqu'à St Estève, il ne faut pas s'emballer. C'est à partir de ce village que le pente devient rude.
Je monte , discute, et fait l'accordéon, avec un cycliste de Carpentras bien sympathique.
Il monte le Ventoux 5 ou 6 fois par an. A son rythme, qui est sensiblement le mien.
Un rythme que je voudrais un peu plus élévé, mais c'est le Ventoux qui décide.
Et mes jambes n'obeissent pas toujours à mon désir de rapidité.
Je suis doublé (souvent). Je double (moins souvent).Mais j'avance, sans me décourager, c'est l'essentiel.
Je passe au Chalet-Reynard en 1h35 (1h30 en 2009).
Plus haut, dans le paysage lunaire, mon acolyte cycliste me double, puis je le redouble un peu plus haut.

Je passe la ligne d'arrivée en 2h18' 45" exactement.
Finalement je n'ai perdu que 5' sur 2009.

Il y a beaucoup de monde là-haut, des cyclistes et des touristes en voiture.
Il fait très beau et chaud, et il n'y a pas un souffle de vent (jamais vu ça au Ventoux).
La descente sur Malaucène est rapide mais je ne dépasse pas le 68 km/h.
Par sécurité, car c'est une file quasi continue de cyclistes qui montent
et beaucoup voitures qui s'écartent pour les doubler.
Arrivée à Malaucène, j'avais l'intention de faire un petit circuit compléméntaire,
mais la chaleur lourde et accablante,
et les nombreuses voitures (Malaucène, et la région, est envahi de touristes)  m'en dissuadent.
Je m'en retourne à la maison satisfait d'avoir pu, encore une fois, grimper  le Géant.

Parcours :  Malaucène, Col de la Madeleine, Bedoin, Mont-Ventoux, Malaucène.

Une sortie de  60 km avec 1770m D+(coeff : 2,95)
***

2011-avril 1075

Le départ à Bedoin

2011-avril 1058  2011-avril-1057.JPG

Le Ventoux, c'est là-haut.

2011-avril 1059

Je ne suis pas tout seul dans la montée 

2011-avril 1061

Photos classiques, mais combien importantes lorsque l'on est dans la pente. 

2011-avril 1065

 

2011-avril 1066

Terminus 

2011-avril 1079

  C'est par là qu'on est arrivé.

2011-avril 1076

Partie du décor vu du Ventoux 

2011-avril 1081

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 07 16/08/2011 06:50


Merci et Bonne semaine


Philippe 07 06/08/2011 17:44


Ah le ventoux est fou qui y retourne ils disent c'est dur c'est vrai mais que c'est beau Ca me rappelle bien des souvenirs A+


Gerard BETTON 15/08/2011 22:32



Félicitations pour tes deux pages dans cyclopassion.Amicalement. Gérard



jef cyclo 38 06/08/2011 16:50


Bravo Gérard, pour cette belle ascension. Le Ventoux !!! Un mythe, au même titre que l'Alpe d'Huez. Deux monuments que je n'ai pas franchi cette année.
Amitiés.


Gerard BETTON 15/08/2011 22:38



Un mythe, c'est le mot juste.Le Ventoux, c'est comme courir un marathon.On en bave dans l'effort. La ligne d'arrivée franchie, on se dit qu'on ne recommencera pas de sitôt. Puis, très rapidement
la souffrance est oubliée et on n'a qu'une envie : recommencer. Pour le marathon, je crois que s'en est terminé pour moi (38 marathons courus), mais le Ventoux, ce sera dès que l'occasion se
présentera. Amicalement.



Vincent 06/08/2011 12:23


Bravo et chapeau bas Gérard.

Je me suis contenté de l'ascension par Sault cet été. Un premier contact en quelque sorte. Mais je suis déjà super content. Cette montée est fort déstabilisante. Outre ce cadre lunaire à couper le
souffle, il y aussi énormément de monde. Il faut pratiquement prendre un ticket pour monter !

:)
V.


Gerard BETTON 15/08/2011 22:39



Merci Vincent. C'est vrai qu'il y a beaucoup de monde. Cyclistes, et, malheureusement, voitures.Amicalement.



cricri le cyclo 05/08/2011 22:00


toujours aussi beau le ventoux


Gerard BETTON 15/08/2011 22:41



Le Ventoux attire comme un aimant. L'effort est important, et le plaisir est immense.