Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de bord de Gérard

Le col de Pennes (1040 m), dans la neige

13 Mars 2010 , Rédigé par Gerard BETTON Publié dans #Cyclisme


Après 5 jours passés à Lyon, me voici de retour dans la Drôme,
et, plus précisément à Die pour cette journée de samedi.
Alors que ce matin, il faisait -3°, dès midi,avec le soleil, il fait plus de 10°.
De plus, il ne souffle qu'un faible vent du nord.
Un temps idéal pour une petite sortie de vélo autour de Die,
qui, je le rappelle, est dans une cuvette entourée de montagnes.

Je jette mon dévolu sur le col de Pennes (1040m) par son versant sud.
J'aurai mieux fait de l'attaquer par son versant nord. Vous allez savoir pourquoi.

La première partie du parcours est facile.
D'abord la descente jusqu'au niveau de Vercheny sur la rive gauche de la Drôme.
Ensuite la remontée de l'extraordinaire vallée de la Roanne, par St Benoît en Diois,
jusqu'au pied du col de Pennes.
Sur 7 km la route va s'élever de 576 m soit une pente moyenne de 8,2 % (Profil)
Ce n'est pas un col facile. Plus difficile encore l'été avec la chaleur sur ce versant sud.
La route est sèche. La neige est sur les côtés.Tout va bien. Je monte tranquille.

C'est, arrivé au col, lorsque je regarde la descente, que je me dis qu'elle va être difficile.
La route est sur le versant nord, recouverte de neige tassée et glissante.
Je ne veux pas faire demi-tour me disant que ça ne durera pas.
Que nenni! Cela durera 3 km d'une route où je ne vois que très peu le goudron, et...qui brille.
La pente est importante.. Je descends très lentement, sans pouvoir trop freiner.
Je ne suis pas rassuré.
Les kilomètres suivants ne sont guère mieux : des plaques de verglas partout,
et l'espace bitumé pour rouler rétréci comme peau de chagrin.
Ce n'est qu'à l'entrée du village de Barnave, tout en bas, que la route devient "normale". Ouf!
Il me reste 13 km faciles (et secs) pour rentrer à Die.

Si j'avais commencé l'ascension par ce versant nord, c'est sûr, je ne serais pas monté.
J'ai mis du temps, mais tout s'est finalement bien passé,
et j'ai fait une bien belle sortie dans des paysages de toute beauté,
qui méritait bien encore un petit reportage photo.

C'est mon premier col de plus de 1000m franchi cette année.


Le parcours :

Die, Ste Croix, Pontaix, route de Barsac, (Vercheny), St Benoît en Diois, col de PENNES,
Barnave, Montmaur en Diois, Pont de Quart, Die.

Une sortie, dont je me souviendrai, de 60 km, avec 890 m D+ (cumul annuel : 1211 km).

***

Vallée de la Roanne : il ne fallait pas trop trainer sous les rochers !
Les stalactites étaient menaçantes. De plus, ça mouillait fort.



Toujours la Roanne.



Montée du col de Pennes (versant sud) : la route serpente avec de forts pourcentages.



Gauche : le gel fait rouler de nombreux rochers sur la route.
Droite : un replat pour respirer un peu



Le petit village de Pennes le Sec, perdu dans la montagne.
20 habitants (Pennois et Pennoises).







La descente est plus acrobatique.





Au fond, le Glandasse (2041m) pointe sud du Vercors.
A ses pieds, la vallée de la Drôme (Recoubeau / Luc en Diois).





Enfin Barnave, au pied du col. Mes soucis sont terminés.



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

grimpeur-du-84 27/02/2015 16:00

toujours incroyable ce col de Pennes !
moi avec des tonnes de neige, toi avec beaucoup de Verglas !
faut le faire quand même à vélo !

Gérard 27/02/2015 16:02

Depuis je me méfie du col de Pennes, et j'y passe rarement en hiver. Le versant nord est souvent très enneigé. J'en profite bien le reste de l'année.

Fantomette 20/11/2010 19:02


Et bien dis donc, impressionnantes tes photos ! Il y a déjà tant de neige là-bas, c'est fou. Moi aussi je n'aurais pas été rassurée de rouler sur une telle chaussée. Heureusement, tout s'est bien
passé pour toi.


Gerard BETTON 22/11/2010 21:21



Cette sortie date de cet hiver, Fantomette. C'était début mars. Nous n'avons pas encore de neige dans ce coin, mais, je crois, que ça ne va pas tarder.