Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de bord de Gérard

La Brid'enfer, Livron

5 Septembre 2009 , Rédigé par Gerard BETTON Publié dans #Epreuves de course à pied


Retour à la compétition,un peu brutal,
après 2 mois et demi sans cap (sauf 9 km mardi passé), mais 2500km de vélo,
sur un Semi-marathon Nature , la Brid'enfer,à Livron, dans la Drôme,
avec un départ à 16h30, ce samedi 5 septembre.

Une belle course, à la confluence de la Drôme et du Rhône,
courue sous le soleil, presque entièrement sur chemins et sentiers.

Mon résultat.
  • Distance : 21,1 km
  • Temps: 2h00'29"
  • Vitesse moyenne :10,5 km/h
Mon classement(dossard 50)

- Scratch : 97 ème / 124 arrivants
- V3H : 4 ème / 4

Je n'avais aucune idée du chrono que je pouvais faire,
et je me satisfais bien de ce résultat,
même si j'aurais aimé passer en dessous des 2h.

C'était ma 12ème course de l'année.

RESULTATS complets :
- du semi-marathon (pdf)
- de toutes les courses (avec les photos)

Le parcours
Nous tournions dans le sens inverse que celui de l'image.
(retour le long de Drôme).




Le récit.

J'arrive à Livron de bonne heure car je ne suis pas inscrit.
Ce qui me permet, aussi, de retrouver et de discuter avec des amis coureuses et coureurs,
Gerry, de Crest, inscrit sur le 5,6 km,
Coco le Cyclo, qui rentre d'une randonnée en cyclo-camping de 2144 km ,
Lionel Vignon, que je ne connaissais qu'à travers mon blog (et qui finira 2ème sur le semi),
mes amis du JCP, Robert, Jacques, Laurent et les autres (ils sont nombreux),
Maria,du club Allan26,venue s'entraîner pour un prochain 24h (son record : 208,118 km),
des membres du Die AC, du TGD,de l'ASPTT Valence, et bien d'autres.
Belle ambiance pour cette première course de la saison 2009/2010.

Nous sommes environ à partir en même temps à 16h30 pour deux distances,
un 5,6 km et un semi-marathon sur lequel je suis inscrit.
En cette fin d'après-midi d'été, il fait beau et chaud.
Par contre, les organisateurs n'ont pas pu supprimer le vent du nord.
Il va bien nous gêner, surtout à l'aller, dans les parties droites face au nord.

Ne tenant pas compte des autres concurrents, partis vite, surtout pour les 5,6 km,
je pars lentement, connaissant mes limites, sur une base de 5'30 au km.
A cette allure,je ne suis pas essoufflé.
Un groupe est à 300m devant moi, courant légèrement plus vite.
Je ne cherche pas à les rattraper.
Un charmante concurrente court à mon rythme, quasiment depuis le départ.



Nous courons ensemble tout en papotant un peu,
puis nous décidons de rattraper le groupe devant nous, pour faire un "groupetto"
Ce serait bien utile pour se protéger un peu du vent.
Il nous faut 4km pour revenir sur eux, en accélérant sans se mettre dans le rouge.

Sur ma lancée, ayant pris un rythme qui me convenait,
je laisse le groupe (et mon accompagnatrice) pour continuer seul.
Plusieurs concurrents sont en ligne de mire.
Le km10 en 56'20, le km13 en 1h13'50 me projette en 2h à l'arrivée.
Cela devient mon objectif.

Après avoir longé le Rhône et la zone de confluence sur un large sentier,
nous courons alors sur un tout petit sentier en bord de Drôme.
Le paysage sur la rivière et les montagnes au loin est superbe.
Mais ce sentier, de gravier, n'est pas facile, tout en faux plat montant.
Après avoir doublé quelques concurrents isolés,
et m'être fait doubler par un groupe de jeunes concurrents,
je reviens à la hauteur de deux coureurs et passe devant.
Ils restent derrière moi jusqu'à l'entrée du stade
et me redouble logiquement, car j'ai un peu trop donné sur le final,
pour passer en dessous des 2h. J'échoue pour 29".

L'organisation était parfaite. Merci aux nombreux bénévoles.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article