Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Raye, sous un orage de grêle

2 Mai 2017 , Rédigé par Gerard BETTON Publié dans #Cyclisme

Mardi 02 mai 2017

Sortie à vélo de 59 km, 566m D+

Il est 14h. Il a plu toute la matinée et le ciel est toujours menaçant. De gros nuages noirs couvrent le Diois, le Vercors et le sud. Il semble faire plus clair vers la vallée du Rhône. C'est donc dans cette direction que je vais rouler. Je prends bien soin de prendre ma veste imperméable. Dans la plaine, jusqu'à Monvendre, je me dis que j'ai bien fait de sortir. Il ne fait pas trop froid. Le ciel est noir, mais je devrais éviter la pluie. A Monvendre, je monte jusqu'à Barcelonne pour faire la route de La Raye, une petite route qui serpente au pied des Monts du Matin. Tonnerre et éclairs s'en donnent à coeur-joie sur la vallée du Rhône et l'Ardèche. J'accélère tout de même car le ciel se noircit de plus en plus au dessus de ma tête.C'est après la Baume Cornillane qu'un violent orage de grêle s'abat sur moi.Il ne durera pas très longtemps heureusement, mais il m'a frigorifié, et a rendu la route difficile et dangereuse. Je rentre à la maison trempé, à l'issue d'une sortie qui me laissera un souvenir.

Parcours :  http://www.openrunner.com/index.php?id=7358698 

Crest, Montoison, Upie, Monteleger, Beaumont les Valence, Montvendre, Barcelonne, La Baume Cornillane, Vaunaveys,Crest

Le parcours en 3D

Orage sur la vallée du Rhône et l'Ardèche.

Orage sur la vallée du Rhône et l'Ardèche.

Au fil des kilomètres :

La Raye, sous un orage de grêle

Upie. Les Monts du Matin sont dans les nuages.

La tour de Barcelonne domine. Un petite chapelle se cache derrière l'arbre.

La Raye, sous un orage de grêle

Je suis sur la route très vallonnée de la Raye. Il me faut accélérer, car je ne sais pas à quelle sauce je vais être mangé.

 

La Raye, sous un orage de grêle

Le coin de ciel bleu fait illusion au milieu des nuages noirs

La Raye, sous un orage de grêle

Douceur et brutalité. Coquelicots et orage. Il tonne. Les éclairs sont de plus en plus proches

La Raye, sous un orage de grêle

La Baume Cornillane est encore épargné. Il ne me reste que 15 km à parcourir. J'ai encore espoir de passer entre les gouttes.

La Raye, sous un orage de grêle

Mais entre la Baume Cornillane et Vaunaveys, la grêle s'abat violemment sur moi.Elle tape fort, sur le visage et sur les mains. Je ne peux m'abriter sous les arbres car la foudre tombe alentour. Je sais qu'il y a une ferme à 1 km environ. Je m'abrite tant bien que mal sous un porche. Le sol devient blanc par l'amoncellement des grêlons.L'orage s'apaise. Je repars, lentement et prudemment, car je suis en forte descente et la route est couverte de grêlons. Des ruisseaux de boue la traverse ou courent sur la chaussée. L'orage se calme. J'ai froid aux mains et je suis trempé malgré la veste imperméable. Il me reste 10 km, que je fais un peu frigorifié et prudemment. A Vaunaveys, mon épouse me téléphone, inquiète de savoir si j'ai pris l'orage (qui s'est abattu également sur Crest). Ma réponse est : "oui" !!! J'arrive.

Couverture de grêlons.

Couverture de grêlons.

La Raye, sous un orage de grêle
La Raye, sous un orage de grêle

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Brigitte 02/05/2017 23:35

Ma fille vient de me parler de la grêle ! Rien à Valence ! En tout cas tes photos sont magnifiques, tu ne t'es pas gelé pour rien .

Gerard 02/05/2017 23:41

@Brigitte. Comme on voit sur les photos, c'était bien noir sur la vallée du Rhône, L'orage était très localisé.J'avais surtout froid aux mains car les gants étaient trempés.Pas de photos après l'orage. J'avais hâte de rentrer.